MENU
Recherchez votre formation
  • Imprimer

Stratégies & Chartes

Les trois principaux sites de l'IRFSS Nouvelle-Aquitaine (Angoulême, Bègles et Limoges) disposent chacun de leur propre charte Erasmus+ mais déploient une stratégie commune mise en œuvre par le Bureau des relations internationales.

 

Site de Bègles : F BORDEAU 56

La dimension internationale est dans l’ADN de la Croix-Rouge. Le programme Erasmus+ offre à tous ses instituts de formation une opportunité unique de mettre en place des coopérations pérennes et durables avec des universités de pays en et hors Europe. Il permet de renforcer l’innovation pédagogique, mais aussi sociale et entrepreneuriale des personnels et des étudiants et de proposer des formations tant sanitaires que sociales inclusives et de qualité, adaptées aux évolutions des pratiques professionnelles.

L’objectif de la Croix-Rouge à travers le programme Erasmus+, est de former des professionnels capables de participer à des actions de prévention, d'éducation à la santé et de travailler dans une approche d'altérité et d'interculturalité.

Fort du socle identitaire de la formation Croix-Rouge française qui s’appuie sur 3 idées-forces, transversalité/ ouverture / innovation, la mobilité est devenue un axe de développement stratégique de l’IRFSS Aquitaine.

Elle lui permet d’adapter ses formations aux mutations des pratiques professionnelles et de favoriser l’intégration de ses futurs professionnels dans un univers de travail européen et international. Elle l’a conduit à appartenir à différents réseaux internationaux et européens et à obtenir sa charte Erasmus en 2012.

Son obtention a permis de renforcer l’offre de mobilité faite aux étudiants et aux personnels et ce sont près de 15 accords bilatéraux qui ont été signés avec des universités européennes.

Tout type d’échange avec des partenaires demande un travail en amont qui implique directement les équipes pédagogiques et se traduit par des mobilités de formation des salariés. Cette mobilité des personnels est portée et encouragée par l’institut car elle améliore la connaissance et l’échange sur les référentiels, les organisations pédagogiques des autres pays dans et hors Europe, l’étude des politiques de santé publiques, la participation à l’évaluation du travail accompli par les étudiants sur d’autres lieux de stage.

Cette meilleure connaissance permet à la fois d’accueillir les entrants de façon plus pertinente, mais aussi de partager l’expérience avec l’ensemble de l’équipe pédagogique et des étudiants. La venue d’enseignants étrangers au sein de l’Institut pour dispenser des cours ne fait que renforcer cette volonté de partage d’expériences et d’enrichissement pédagogique réciproque.

La mobilité des personnels restera soutenue durant les 7 prochaines années afin de travailler avec différents partenaires sur la mise en place de mobilités d’études entrantes et sortantes.

En effet, la mobilité développe chez les étudiants l’adaptabilité au changement et c’est une réelle opportunité d’intégration dans la profession. Elle ouvre des perspectives vastes d’employabilité du fait de l’apport d’expériences culturelles et sociales mais aussi de la pratique linguistique courante et spécialisée.

La crise sanitaire mondiale actuelle, liée au Covid-19, nous renforce dans cette volonté de partager nos expériences et nos expertises dans le champ sanitaire et social avec l’ensemble de nos partenaires.

Chaque pays, chaque professionnel médico-social met en œuvre actuellement des pratiques, des réponses, des procédures, qui une fois partagées devraient leur permettre de répondre plus efficacement à une situation d’urgence. Elle nous oblige également à travailler à la mise en place de mobilités virtuelles, fondamentales tant pour les étudiants que pour les personnels et essentielles pour répondre à la volonté d’inclusion et d’innovation de l’IRFSS. Se former ou former au sein d’une université étrangère sans se déplacer, permet de rendre la mobilité accessible au plus grand nombre et de développer des comportements plus respectueux de l’environnement.

L’IRFSS va donc travailler à la création d’un campus virtuel, lieu d’innovation et d’apprentissage international.

Depuis 2015, l’IRFSS Aquitaine coordonne également des projets de partenariats dans le champ de l’innovation en s’appuyant sur son appartenance à des réseaux internationaux ou européens. Ces projets développés avec des partenaires issus du monde universitaire, institutionnel ou entrepreneurial ont permis à ses étudiants et ses formateurs de travailler avec des méthodes pédagogiques inédites.

Les productions réalisées dans le cadre de ces partenariats sont aujourd’hui utilisées bien au-delà des partenaires d’origine et contribuent à renforcer la volonté d’internationalisation de l’IRFSS Aquitaine.

Son ambition est de poursuivre ces projets de coopération dans le champ de l’innovation pour les 7 années à venir.

Pour répondre au mieux à cette évolution, l’IRFSS Aquitaine a renforcé son Bureau des Relations Internationales qui est, depuis 3 ans, partagé avec les 2 autres IRFSS de la région Nouvelle-Aquitaine (Limousin et Poitou-Charentes). Dès que possible nous procèderons à une fusion entre les 3 entités de notre territoire, notre stratégie étant commune.

Ce bureau, piloté par la responsable des relations internationales accompagnée d’une chargée de mobilités, est composé des directeurs de de chaque filière de formation, soins infirmiers, masso-kinésithérapie et travail social. Les services qualité, ressources humaines et financier y sont également associés afin de pouvoir développer des projets solides, cohérents et pérennes.

Afin de répondre encore plus près aux priorités du programme, des représentants des associations étudiantes participeront également aux travaux du bureau, en particulier sur les questions de citoyenneté, d’inclusion et comme force de proposition sur des actions dans le champ du développement durable et de promotion du programme.

Le bureau des relations internationales va également travailler au développement des compétences linguistiques tant de ses étudiants que de ces personnels. Ces compétences sont effet de plus en plus recherchées dans le secteur de la santé. La maitrise d’une deuxième langue par les formateurs sera intégrée comme un des critères de recrutement et l’IRFSS encouragera ses salariés, dans le cadre de la formation continue ou à travers des mobilités de formation, à un apprentissage ou un perfectionnement linguistique.

En consolidant les actions développées dans le cadre du programme Erasmus+, l’IRFSS Aquitaine, comme l’ensemble de la filière formation de la Croix-Rouge française, s’engage dans la réalité du déploiement et de la modernisation des études supérieures des secteurs sanitaire et social en France et poursuit l’augmentation de la qualité et du niveau de ses enseignements. 

 

Site de Limoges : F LIMOGES25

La dimension internationale est dans l’ADN de la Croix-Rouge. Le programme Erasmus+ offre à tous ses instituts de formation une opportunité unique de mettre en place des coopérations pérennes et durables avec des universités de pays en et hors Europe. Il permet de renforcer l’innovation pédagogique, mais aussi sociale et entrepreneuriale des personnels et des étudiants et de proposer des formations tant sanitaires que sociales inclusives et de qualité, adaptées aux évolutions des pratiques professionnelles.

L’objectif de la Croix-Rouge à travers le programme Erasmus+, est de former des professionnels capables de participer à des actions de prévention, d'éducation à la santé et de travailler dans une approche d'altérité et d'interculturalité.

Fort du socle identitaire de la formation Croix-Rouge française qui s’appuie sur 3 idées-forces, transversalité/ ouverture / innovation, la mobilité est devenue un axe de développement stratégique de l’IRFSS Limousin.

Elle lui permet d’adapter ses formations aux mutations des pratiques professionnelles et de favoriser l’intégration de ses futurs professionnels dans un univers de travail européen et international. Elle l’a conduit à appartenir à différents réseaux internationaux et européens et à obtenir sa charte Erasmus en 2012.

Son obtention a permis de renforcer l’offre de mobilité faite aux étudiants et aux personnels et 8 accords bilatéraux qui ont été signés avec des universités européennes.

Tout type d’échange avec des partenaires demande un travail en amont qui implique directement les équipes pédagogiques et se traduit par des mobilités de formation des salariés. Cette mobilité des personnels est portée et encouragée par l’institut car elle améliore la connaissance et l’échange sur les référentiels, les organisations pédagogiques des autres pays dans et hors Europe, l’étude des politiques de santé publiques, la participation à l’évaluation du travail accompli par les étudiants sur d’autres lieux de stage.

Cette meilleure connaissance permet à la fois d’accueillir les entrants de façon plus pertinente, mais aussi de partager l’expérience avec l’ensemble de l’équipe pédagogique et des étudiants. La venue d’enseignants étrangers au sein de l’Institut pour dispenser des cours ne fait que renforcer cette volonté de partage d’expériences et d’enrichissement pédagogique réciproque.

La mobilité des personnels restera soutenue durant les 7 prochaines années afin de travailler avec différents partenaires sur la mise en place de mobilités d’études entrantes et sortantes.

En effet, la mobilité développe chez les étudiants l’adaptabilité au changement et c’est une réelle opportunité d’intégration dans la profession. Elle ouvre des perspectives vastes d’employabilité du fait de l’apport d’expériences culturelles et sociales mais aussi de la pratique linguistique courante et spécialisée.

La crise sanitaire mondiale actuelle, liée au Covid-19, nous renforce dans cette volonté de partager nos expériences et nos expertises dans le champ sanitaire et social avec l’ensemble de nos partenaires.

Chaque pays, chaque professionnel médico-social met en œuvre actuellement des pratiques, des réponses, des procédures, qui une fois partagées devraient leur permettre de répondre plus efficacement à une situation d’urgence. Elle nous oblige également à travailler à la mise en place de mobilités virtuelles, fondamentales tant pour les étudiants que pour les personnels et essentielles pour répondre à la volonté d’inclusion et d’innovation de l’IRFSS. Se former ou former au sein d’une université étrangère sans se déplacer, permet de rendre la mobilité accessible au plus grand nombre et de développer des comportements plus respectueux de l’environnement.

L’IRFSS va donc travailler à la création d’un campus virtuel, lieu d’innovation et d’apprentissage international.

Pour répondre au mieux à cette évolution, l’IRFSS Limousin a renforcé son Bureau des Relations Internationales qui est, depuis 3 ans, partagé avec les 2 autres IRFSS de la région Nouvelle-Aquitaine (Poitou-Charentes et Aquitaine). Dès que possible nous procèderons à une fusion entre les 3 entités de notre territoire, notre stratégie étant commune.

Ce bureau, piloté par la responsable des relations internationales accompagnée d’une chargée de mobilités, est composé des directeurs des filières de formation en soins infirmiers, masso-kinésithérapie et travail social. Les services qualité, ressources humaines et financier y sont également associés afin de pouvoir développer des projets solides, cohérents et pérennes.

Afin de répondre encore plus près aux priorités du programme, des représentants des associations étudiantes participeront également aux travaux du bureau, en particulier sur les questions de citoyenneté, d’inclusion et comme force de proposition sur des actions dans le champ du développement durable et de promotion du programme.

Le bureau des relations internationales va également travailler au développement des compétences linguistiques tant de ses étudiants que de ces personnels. Ces compétences sont effet de plus en plus recherchées dans le secteur de la santé. La maitrise d’une deuxième langue par les formateurs sera intégrée comme un des critères de recrutement et l’IRFSS encouragera ses salariés, dans le cadre de la formation continue ou à travers des mobilités de formation, à un apprentissage ou un perfectionnement linguistique.

En consolidant les actions développées dans le cadre du programme Erasmus+, l’IRFSS Limousin, comme l’ensemble de la filière formation de la Croix-Rouge française, s’engage dans la réalité du déploiement et de la modernisation des études supérieures des secteurs sanitaire et social en France et poursuit l’augmentation de la qualité et du niveau de ses enseignements. 

 

Site d'Angoulême : F ANGOULE14

La dimension internationale est dans l’ADN de la Croix-Rouge. Le programme Erasmus+ offre à tous ses instituts de formation une opportunité unique de mettre en place des coopérations pérennes et durables avec des universités de pays en et hors Europe. Il permet de renforcer l’innovation pédagogique, mais aussi sociale et entrepreneuriale des personnels et des étudiants et de proposer des formations tant sanitaires que sociales inclusives et de qualité, adaptées aux évolutions des pratiques professionnelles.

L’objectif de la Croix-Rouge à travers le programme Erasmus+, est de former des professionnels capables de participer à des actions de prévention, d'éducation à la santé et de travailler dans une approche d'altérité et d'interculturalité.

Fort du socle identitaire de la formation Croix-Rouge française qui s’appuie sur 3 idées-forces, transversalité/ ouverture / innovation, la mobilité est devenue un axe de développement stratégique de l’IRFSS Poitou-Charentes.

Elle lui permet d’adapter ses formations aux mutations des pratiques professionnelles et de favoriser l’intégration de ses futurs professionnels dans un univers de travail européen et international. Elle l’a conduit à appartenir à différents réseaux internationaux et européens et à obtenir sa charte Erasmus en 2012.

Son obtention a permis de renforcer l’offre de mobilité faite aux étudiants et aux personnels et 4 accords bilatéraux qui ont été signés avec des universités européennes.

Tout type d’échange avec des partenaires demande un travail en amont qui implique directement les équipes pédagogiques et se traduit par des mobilités de formation des salariés. Cette mobilité des personnels est portée et encouragée par l’institut car elle améliore la connaissance et l’échange sur les référentiels, les organisations pédagogiques des autres pays dans et hors Europe, l’étude des politiques de santé publiques, la participation à l’évaluation du travail accompli par les étudiants sur d’autres lieux de stage.

Cette meilleure connaissance permet à la fois d’accueillir les entrants de façon plus pertinente, mais aussi de partager l’expérience avec l’ensemble de l’équipe pédagogique et des étudiants. La venue d’enseignants étrangers au sein de l’Institut pour dispenser des cours ne fait que renforcer cette volonté de partage d’expériences et d’enrichissement pédagogique réciproque.

La mobilité des personnels restera soutenue durant les 7 prochaines années afin de travailler avec différents partenaires sur la mise en place de mobilités d’études entrantes et sortantes.

En effet, la mobilité développe chez les étudiants l’adaptabilité au changement et c’est une réelle opportunité d’intégration dans la profession. Elle ouvre des perspectives vastes d’employabilité du fait de l’apport d’expériences culturelles et sociales mais aussi de la pratique linguistique courante et spécialisée.

La crise sanitaire mondiale actuelle, liée au Covid-19, nous renforce dans cette volonté de partager nos expériences et nos expertises dans le champ sanitaire et social avec l’ensemble de nos partenaires.

Chaque pays, chaque professionnel médico-social met en œuvre actuellement des pratiques, des réponses, des procédures, qui une fois partagées devraient leur permettre de répondre plus efficacement à une situation d’urgence. Elle nous oblige également à travailler à la mise en place de mobilités virtuelles, fondamentales tant pour les étudiants que pour les personnels et essentielles pour répondre à la volonté d’inclusion et d’innovation de l’IRFSS. Se former ou former au sein d’une université étrangère sans se déplacer, permet de rendre la mobilité accessible au plus grand nombre et de développer des comportements plus respectueux de l’environnement.

Pour répondre au mieux à cette évolution, l’IRFSS Poitou-Charentes a renforcé son Bureau des Relations Internationales qui est, depuis 3 ans, partagé avec les 2 autres IRFSS de la région Nouvelle-Aquitaine (Limousin et Aquitaine). Dès que possible nous procèderons à une fusion entre les 3 entités de notre territoire, notre stratégie étant commune.

Ce bureau, piloté par la responsable des relations internationales accompagnée d’une chargée de mobilités, est composé de la directrice de la formation en soins infirmiers, ainsi que de la référente pédagogique des mobilités. Les services qualité, ressources humaines et financier y sont également associés afin de pouvoir développer des projets solides, cohérents et pérennes.

Afin de répondre encore plus près aux priorités du programme, des représentants des associations étudiantes participeront également aux travaux du bureau, en particulier sur les questions de citoyenneté, d’inclusion et comme force de proposition sur des actions dans le champ du développement durable et de promotion du programme.

Le bureau des relations internationales va également travailler au développement des compétences linguistiques tant de ses étudiants que de ces personnels. Ces compétences sont effet de plus en plus recherchées dans le secteur de la santé. La maitrise d’une deuxième langue par les formateurs sera intégrée comme un des critères de recrutement et l’IRFSS encouragera ses salariés, dans le cadre de la formation continue ou à travers des mobilités de formation, à un apprentissage ou un perfectionnement linguistique.

En consolidant les actions développées dans le cadre du programme Erasmus+, l’IRFSS Poitou-Charentes, comme l’ensemble de la filière formation de la Croix-Rouge française, s’engage dans la réalité du déploiement et de la modernisation des études supérieures des secteurs sanitaire et social en France et poursuit l’augmentation de la qualité et du niveau de ses enseignements.

 

« Cette publication n’engage que son auteur et la commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues ».

logo  erasmus

Haut de page